Coronavirus

Je m’appelle Ansumata, élève de seconde ASSP2.

Je veux vous parler du coronavirus en tant que lycéenne.

Il y a un moment que j’entends parler du nouveau virus, qui se nomme le coronavirus. Partout on ne parle que de ça dans les médias, dans la vie de tous les jours, même dans les transports. On entend que ça. Bref ce qui m’interpelle le plus est que dans mon lycée, il n’y a pas toujours de savon pour se laver les mains après un passage aux toilettes. Mais pas seulement, il n’y a pas non plus de mouchoirs pour s’essuyer les mains. D’après les conseils du ministre de la santé, il est recommandé de se laver les mains plusieurs fois par jour mais aussi de s’essuyer les mains pour éviter d’attraper ce virus.

J’aimerais faire de l’éducation à la santé au lycée afin de sensibiliser sur ce qui se passe. Ensemble on pourrait parler avec le proviseur, afin qu’il puisse changer cela. Partout on en parle mais j’ai l’impression que dans mon lycée on en parle pas assez…

20200306_135013
Les distributeurs de mouchoirs vides au lycée.

Premier bilan!

Après six mois au lycée, il y a eu énormément de changements… Que ce soit les horaires ou la maturité comme le travail fournis.

Il y a beaucoup de différences entre le lycée et le collège. Au collège on était plus surveillées, la moindre chose qu’on faisait, était vérifiée derrière. Il y avait toujours des enseignants derrière nous pour avancer les démarches.

Au lycée, il y a plus d’autonomie pour les élèves. On passe dans la cours des grands, donc plus dans le monde du travail. C’est plus sérieux et ça nous donne plus envie d’avancer.

L’entourage aussi change, on fait de nouvelles connaissances et c’est agréable de changer d’air. Les professeurs sont plus ouverts, ils nous mettent en confiance dès le début de l’année et on se sent à notre place.

M. et D., 2ASSP2

Mon stage à l’Unité Spécial Alzheimer

Bonjour à tous !
Je suis en stage de soin à la résidence Tiers Temps au Kremlin-Bicêtre. C’est une maison de retraite pour les personnes âgées dépendantes. J’ai deux superbes tutrices qui m’apprennent énormément de gestes ergonomiques pour préserver ma santé, celle des résidents et aussi pour me préparer à la formation d’Aide Soignante (AS). Même si je ne compte pas être AS, je pense que cela peut-être utile.
Je suis à l’étage numéro 1 « Unité Spécial Alzheimer », c’est la première fois que je suis dans ce genre d’unité. Il y’a 22 résidents et franchement, c’est moins difficile que ce que je pensais.
J’appréhendais les relations avec les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, mais au final je suis heureuse d’être à cette étage. Mis à part quand les résidents oublient avoir manger et qu’ils t’injurient et te traitent de « sans cœur » alors qu’ils viennent à l’instant de manger.
Il n’y a pas énormément de soins à faire. C’est plus de l’accompagnement car ces personnes sont désorientées et cela me plaît de les aider et de les rassurer.
Bidia, TASSP

La santé

Nous allons vous parler de quelque chose d’important pour notre filière : la santé.

La santé c’est « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité » et  « l’un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soit sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale », selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

L’Organisation mondiale de la santé est une institution spécialisée de l’Organisation des Nations unies (ONU) pour la santé publique.

On peut parler de plusieurs choses dans la santé :

  • l’alimentation
  • l’hygiène
  • le corps humain
  • le sommeil
  • le social
  • le mental

Toutes ces chosent doivent être surveillées pour vivre en bonne santé. Mais, on peut faire beaucoup d’autres choses pour s’occuper de sa santé.

Comme par exemple les activités sportives, la sociabilité, l’activité intellectuelle, etc. Certaines choses ont aussi des mauvais côtés pour la santé comme la colère, la tristesse, etc.

La santé dans la filière ASSP  est très importante car cela permet d’assurer la sécurité des personnes, d’apprendre de nouvelles choses sur le corps humain. On en parle beaucoup dans nos différents cours. Depuis le début de l’année, on a apprit à faire le lavage des mains simple et le lavage bio nettoyage des plans de travail, qui sont les premiers gestes simples qui nous servent pour protéger notre santé et celle des personnes dont on s’occupe.

Deux élèves qui apprennent le lavage des mains simple.

J-P, N et R

Découvrir Paradarius

Nous étions en cours de Co-enseignement, les professeurs nous ont présenté PARADARIUS.

Nous avons donc consulté le blog. En le consultant on a repéré un article qui nous a tapé dans l’œil et pour lequel nous avons tenu à réagir.

« Sale noir, retourne dans ton pays »

Cet événement à été raconté par deux élèves du lycée Darius Milhaud nommées Kadiatou et Aimée pendant leurs périodes de PFMP (Période de Formation en Milieu professionnel) en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). Pendant ce stage, une personne âgée a insulté une des élèves avec des propos racistes.

Nous allons vous écrire nos impressions sur cet événement:

DATIGUY : Pour ma part, cette phrase ne m’a pas choquée vu que c’est une personne âgée en EHPAD qui n’a pas forcément sa tête, qui la dite.

MAIMOUNA : Cela ne m’a pas choquée car si c’était à moi qu’on avait dit ça, je ne l’aurai sûrement pas mal pris. Pourtant il s’agit bien d’un manque de respect.

LUTECE : Pour moi c’est une forme de harcèlement,car ça touche vraiment les personnes.

FATOUMATA : Quand j’ai vu cet article (sale noir,retourne dans ton pays) sur le Paradarius j’ai été choquée de voir le racisme exprimé. C’est inhumain de dire des méchancetés pareil. On ne peut pas dire ces injures à quelqu’un, « tu es noir ou blanc », on est tous pareils.

On est tous des humains. Ce n’est pas la couleur qui compte.

ANSUMATA : En lisant cet article j’ai senti des émotions assez négatives. De la haine, de la discrimination, du racisme, le mot qui m’a le plus interpeller c’est (sale). Car je trouve que ce mot n’est pas adapté, ce n’est pas parce qu’on est noir qu’on est sale.

BINTA : C’est en même temps choquant et pas choquant car la personne âgée n’a pas toute sa tête.

Les 2ASSP 2

Les élèves qui ont écrit cet article ont retrouvé cette photo prise par une ancienne élève et mise à disposition sur Paradarius. Elles ont souhaité illustrer leur article avec cette dernière.

À notre tour de nous présenter

Nous sommes en seconde professionnelle au lycée Darius Milhaud au Kremlin-Bicêtre.  Notre filière, ASSP, signifie Accompagnement Soins et Services à la Personne. Nous sommes une classe de 30 élèves. Il y a deux ans, les secondes du lycée avaient participé à un concours de médias lycéens et ils avaient gagnés ; cette année nous reprenons le flambeau de Paradarius et c’est à nous d’essayer!

Notre classe est plutôt vivante, tous les cours sont animés. Tout le monde y met du sien sauf une petite minorité, ils dérangent le cours et déconcentrent les élèves et le professeur. Ils ne prennent pas conscience que leur avenir est en jeu.

Les 2ASSP 2

Qu’est-ce que c’est Paradarius?

   Vous vous demandez surement qui sommes nous ?

Nous sommes les super professionnels de  demain… Eh oui  la succession des années futures!

Paradarius est le blog des élèves des filières paramédicales du lycée Darius Milhaud.

Qui s’en occupe ?

Ce sont nous les Terminales ASSP. Il nous à été légué par les Terminales de Darius Milhaud il y’a 2 ans. Et cette année nous allons le léguer aux nouveaux secondes.

Que peut-on mettre sur ce blog ?

Sur Paradarius vous pouvez publier des articles sur vos expériences professionnelles et scolaires, vos exploits, vos sentiments, vos histoires fictives ou non.

Maintenant vous pourrez aussi publier des vidéos grâce à nous !

En conclusion :

C’est pour cela que nous vous léguons à notre tour notre magnifique, extraordinaire, splendide et fantastique blog et nous espérons que vous en fassiez bon usage.

 

CORDIALEMENT,

LES TERMINALES ASSP1.

 

« Sale noir , retourne dans ton pays »

Aujourd’hui nous sommes le 18 Avril 2019 , sur la page de Kadiatou et Aimée nous allons aborder un sujet trop souvent étouffé dans le monde des soins et service à la personne agée.

Durant nos different stage effectués, nous avons vécu des situations marquantes et qui nous ont interpellées et choquées par leur violences verbales. Durant leur frustration pendant les activités, soins et sevices proposés par les soignantes de l’établissement.

Lors des changes du soir , nous effectuons des couchés avant l’arrivée de l’équipe de nuit. Les soignantes étaient très prise car il y a beaucoup de résidents à changer donc les soignantes et nous les stagiaires nous ne pouvions pas nous occuper de tous les résidents à la fois.

Après avoir finis le couché d’un resident nous sommes allé deposer le linge sale , et sur notre chemain nous croisions une residente qui se plaignait de ne pas trouver un objet qui lui appartenait . Lorsqu’elle me croisa dans les couloirs , elle était déjà assez frustée que personne ne lui porte d’attention et c’est à ce moment là qu’elle commença à me dire des injures raciste comme « Sale noir , retourne dans ton pays » . J’ai été choquée par ses paroles , mais j’ai eu l’intelligence d’adopter un comportement professionnel.

C’est à dire:

  • Garder son calme
  • Prendre sur soi
  • Essayer de comprendre ses besoin et de les satisfaire

En conclusion cette experience professionnelle m’a beaucoup appris dans le domaine du soin et service à la personne j’ai apprecié cette periode de PFMP.

C’etait KADIATOU et AIMEE merci pour votre attention.

 

 

Coloriage de Printemps

Pour ma PFMP (Période de Formation en Milieu Professionnel ) 4 je me trouvais dans un EHPAD ( Etablissement d’Hébergement pour Personne Âgées Dépendant ) .

Il a fallut mettre en place un projet d’animation  qui consistait à colorier des élément du printemps ( fraises , hirondelles, fleurs ) avec de la peinture à l’eau . Pour mon animation j’ai choisis des résidents du 4éme ages (+ de 85 ans ), cette activité a permis au résidents de communiquer entre eux, développer leur imagination, travailler leur motricité et de se souvenir de leur enfances.

Avant de ramener les résidents j’ai préparé la salle de façon à ce que les personnes en situation de handicape puis s’installer confortablement , après je suis monté à l’étage et j’ai proposé et expliqué  l’activité à 5 résidents ,pendant l’activité il y avait une bonne ambiance, beaucoup d’amusement. A la fin de l’activité j’ai rangé la salle et distribué le goûter dans la joie et la bonne humeur.

Clara.T et Assia.N